Insuffisance professionnelle à la CAF 65 !!

Info reçue de la CGT CAF 65

La Direction a pris la décision de licencier la salariée

 

Malgré l’entretien préalable au licenciement durant lequel la salariée a pu s’expliquer sur les faits reprochés et apporter des réponses claires qui ont permis de démontrer une supposée insuffisance professionnelle non fondée. L’employeur a persisté dans sa démarche de licenciement .

Depuis 16 ans , les évaluations annuelles ont mis l’accent sur les compétences et le professionnalisme de la salariée .Elle est très appréciée par les collègues , les parents et les partenaires de la structure dans laquelle elle travaille.

Malgré tout, cette salariée s’est retrouvée mise en accusation  par la direction pour des tâches non ou mal réalisées.

Pourtant, elle a assumé avec professionnalisme une surcharge de travail liée au non remplacement d’un départ à la retraite et d’une absence maladie d’un poste administratif non remplacée pendant plusieurs mois .

On s’interroge sur la coïncidence du projet de la restructuration de la crèche et de ce licenciement. Les gestions directes des structures de petite enfance sont fortement remises en question. La direction a utilisé le compte rendu d’un audit sur cette structure pointant des axes d’améliorations à apporter pour les transformer en une insuffisance professionnelle pour notre collègue.

Insuffisance professionnelle ? :« Un employeur peut licencier un salarié lorsque celui-ci ne remplit pas ses missions de manière satisfaisante » (cf :inspection du travail). Cette notion n’est pas clairement définie et  beaucoup trop sujette à interprétation  .

Nul n’est à l’abri !

Pour dénoncer cette injustice  et apporter notre soutien à notre collègue licenciée, nous appelons à une mobilisation :

Nous venons d’apprendre qu’une autre collègue avec la même fonction est convoquée pour un entretien préalable au licenciement.

Le jeudi 21 décembre

soit 55 mn , soit la 1/2 journée le matin ou une journée

 

Un rassemblement est prévu à partir de 10h35 devant la CAF place au BOIS


Soyons nombreux